Hommage à Jean Ribalet

Hommage à Jean Ribalet

par Michel Tozzi le 14 novembre 2012 à l'UNESCO

 

Bonjour à tous et à toutes !

Je me réjouis de la tenue de ces rencontres sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques.

C’est la 12ième année que nous continuons cette formidable aventure, commencée en 2001 à l’INRP, poursuivie ensuite dans plusieurs Crdp, et depuis 2007 à l’Unesco, dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie.

Cette aventure concrétise la perspective de l’Unesco de promouvoir les pratiques philosophiques partout dans le monde, au cours de l’ensemble de la scolarité et dans la cité.

Cette aventure, c’est aussi celle d’équipes, et depuis plusieurs années notre association Philolab.

Car ce sont des hommes et des femmes qui portent ces pratiques, ces formations, ces recherches.

J’ai eu l’occasion les années précédentes de rendre hommage à ceux qui nous ont quittés :

Alain Delsol, pionnier et praticien réflexif de la philosophie à l’école maternelle.

Jacques Lévine, qui a accompagné et théorisé l’atelier philo de l’Agsas, l’éclairant de son double point de vue de psychologue développementaliste et de psychanalyste pour enfants.

Matthew Lipman et sa collaboratrice Ann-Margaret Scharp, le philosophe américain qui a ouvert le premier la voie dans les années 1970 à la philosophie avec les enfants.

Toute notre équipe pense très fort cette année à Jean Ribalet, pédopsychiatre, qui travaillait avec nous l’an dernier dans ce colloque, et animait avec compétence un de nos groupes de travail sur philosophie et soin.

C’est une perte considérable pour sa famille, mais aussi pour Philolab, dont il animait avec brio le chantier Philosoin, ayant réuni un nombre étonnant de chercheurs sur un chantier à la fois ancien et très innovant, celui de la rencontre entre philosophie et thérapie (qu’il distinguait bien du thérapeutique, comme le care du cure…).

Je pense aussi à tous les enfants dont Jean s’occupait.

C’était un homme à la fois doux et passionné. Je l’appréciais beaucoup, pour sa gentillesse, sa finesse, son humour, sa langue de marin et ses métaphores toujours pertinentes. Pour sa délicatesse aussi : c’est lui, se réclamant de Damasio, qui attirait mon attention sur le rôle de l’émotion dans la pensée réflexive. Nous avions imaginé à cet effet pour ce colloque un atelier que nous devions coanimer sur « Emotion et raison ».

C’était un homme à l’esprit très large, transfrontalier, qui aimait voyager dans les disciplines, et se nourrissait aussi bien de l’altérité des personnes que de celle des champs épistémologiques. Il avait le sens de la pensée complexe chère à E. Morin, et aimait le concept de simplexité d’A. Berthoz.

Nous avons beaucoup correspondu les derniers mois précédant son décès, alternant les encouragements face à la maladie et les considérations plus philosophiques sur la vie.

Il admirait beaucoup J.-P. Vernant et la pensée grecque, P. Hadot et son interprétation de la sagesse antique comme « Manière de vivre », ainsi que la « Philosophie du vivre » de François Jullien. Je lui parlais beaucoup du stoïcisme en cas de tempête. Je crois qu’il puisait dans ce type de philosophie un certain type de sérénité au sein même de la souffrance.

Il y a certains hommes qui sont des exemples, et dans lesquels on peut puiser la force de vivre, et même de mourir. Jean était de ceux-là.

 

La dernière lettre qu’il m’a adressée :

Cher Michel.

« Changeons notre représentation de ce qui nous arrive, représentation sur laquelle pour le coup, nous pouvons avoir un minimum de pouvoir.

Je partage entièrement ce point de vue.

L'hospitalisation à domicile en est je le pense, une belle représentation. L'être malade est avec sa famille et ses amis au cœur du dispositif. Ce que le thérapeutique découpe, défait, désunit, isole, le thérapique recompose, reconstitue, réunit, dans des mouvements simultanés mais différents, au cœur même de la vie. Il est alors au cœur de ces pulsations, celles dont parle Paul Ricoeur, et  qui permettent d’"Être vivant jusqu'à la mort".

Avec mon amitié,

Jean

 

Cher Jean,

« Prends bien soin de toi… ».

 

© 2017   Créé par Philolab.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation