Dispositif AGSAS

Présentation par Michèle Sillam, enseignante, membre de l'AGSAS :

"Le dispositif AGSAS - Lévine est issu, comme tous les autres courants actuels, de l'apport de Matthew Lipman dans le domaine de la philosophie pour et avec les enfants. 

Mais, Jacques Lévine, après avoir rendu hommage à Matthew Lipman pour avoir ouvert cette voie nouvelle, a eu très vite la conviction qu'il fallait trouver une méthode moins compliquée, dont la finalité ne serait pas d'apprendre aux enfants le raisonnement logique, mais de leur proposer de faire "l'expérience de sa propre capacité à produire de la pensée sur des questions importantes pour l'humanité", tout en les  faisant  "participer aux débats sur les questions essentielles à la vie et à la civilisation".

Et c'est dans le souci de cet objectif qu'est née la méthode Lévine.

Elle a pour originalité que pendant le temps de l'atelier, l'enseignant ou la personne qui propose l'atelier et qui l'anime, n'y participe pas.

"Quand il dit qu'il ne partcipera pas à l'atelier, l'enseignant signifie aux enfants, que contrairement à ce qui se passe, en général,  quand on apprend des choses et qu'il fait la classe, ils n'auront pas besoin de lui pour cette activité"

"Son silence a une autre signification que celle du silence car l'adulte, en tant que principe de réalité, tout en n'intervenant pas, est présent au trvaers de tous les éléments du cadre : le thème, le bâton de parole, la gestion du temps. Sa présence silencieuse et confiante est nécessaire. Car les enfants ne peuvent produire de la pensée sur ces sujets importants que s'ils s'y sentent autorisés...L'enseignant représente la légitimité de la perspective qu'ouvrent les ateliers de philosophie.""

Plus d'informations : http://agsas.free.fr/spip/spip.php?article16

© 2017   Créé par Philolab.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation