La question philosophique prioritaire est de détecter nos paradoxes (de doxa l'opinion) et également nos contradictions. Or pour faire ainsi, il faut développer un argumentaire, pas forcément dialectique, souvent compris comme thèse, antithèse, et synthèse, ou politiquement comme un donnant donnat dans une praxis, non nous devons utiliser la logique, au besoin casser les pétitions de principe (je suis parce que je suis, ne nous éclaire ni sur ce que nous sommes, ni n'éclaire les autres sur nous !). le non-sens pouvant être aussi juste, dans sa logique que le sens, il devient impérieux d'inventer en cherchant en nous les vérités collectives qui marquent plus nos ressemblances que nos différences, alors peut-être pourrons nous construire, car à quoi servirait de penser à vide, et de transmettre ce qui serait vite oublié parce que beaucoup jugeraient que c'est inutile...

Vues : 15

Commenter

Vous devez être membre de Philolab pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Philolab

© 2017   Créé par Philolab.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation